L’antivirus de l’éditeur slovaque est maintenant disponible pour les terminaux fonctionnant sous Linux. Il s’agit pour ESET de compléter sa solution à destination des entreprises, notamment pour les grandes organisations avec une intégration à son Security Management Center.

S’il existe bel et bien des antivirus, y compris chez les éditeurs mainstream, force est de constater que le kernel open source est régulièrement laissé pour compte lorsqu’il est question de protection anti-malware. L’éditeur slovaque ESET couvrait ainsi Windows, MacOS, iOS et Android, mais point de Linux dans son portefeuille. 

Cette faille est désormais comblée, puisque ESET annonce cette semaine que Linux est pris en charge par sa solution dédiée aux entreprises, Endpoint Antivirus for Linux. On y retrouve en substance les mêmes fonctionnalités que les versions destinées aux autres OS : protection des fichiers en temps réel, analyse des systèmes… L’éditeur ajoute que son outil a été conçu de sorte à avoir un “impact minimal sur le système, laissant plus de ressources système pour les tâches vitales des postes de travail afin de maintenir la continuité des activités”.

Mise à niveau gratuite

Ainsi, Endpoint Antivirus for Linux s’exécute en tâche de fond, sans recourir à une interface graphique, les daemons ne démarrant qu’en cas de besoin tandis que les seules notifications s’affichant seront celles avertissant de l’élimination d’une menace, “ne nécessitant aucune intervention de l’utilisateur”. 

Enfin, ESET a pensé aux grands comptes, en intégrant cet outil à ses Security Management Center et Cloud Administrator. “Nous comprenons que les organisations déploient souvent une variété de systèmes technologiques au sein de leur entreprise et doivent être sécurisées sur tous les vecteurs d’attaque possibles” explique Matus Cipak, chef de produit chez ESET. La mise à niveau est gratuite pour l’ensemble des utilisateurs existants. 

Protection des endpoints : ESET couvre désormais Linux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.